Cap Blanc-Nez

Cap Blanc-Nez est le plus impressionnant des deux caps. Avec une hauteur de 135 mètres, il est beaucoup plus élevé que le Cap Gris-Nez et, vues de la plage, les falaises sont d'autant plus impressionnantes. Le cap est également particulièrement populaire chez les géologues et les amateurs de fossiles. Le pied de la falaise est un lieu oǜ l'on trouve des fossiles du Crétacé, de l'Albian, du Cenomanien et du Turonien.

Vous pouvez visiter le cap depuis le parking en haut du cap. Nous recommandons cependant de laisser la voiture dans le village Escalles (dans le cul de sac vers la plage il y a plusieurs parkings) et de là à pied jusqu'au sommet du cap.

De la D940 vous pouvez également visiter le Mont d'Hubert, où vous avez une belle vue sur toute la zone entre les deux caps. Ici se trouverait aussi le "Musée de la Manche", qui donne un aperçu des différentes tentatives de percer un tunnel sous la Manche. Lors de notre dernière visite (Mars 2011) il n'était toutefois pas ouvert, et il n'y avait aucune d'indications non plus.

La GR 120 du Litoral passe par le cap (avec une alternative qui longe le Mont d'Hubert). La GR continue vers le sud jusqu'à Wissant. Surtout la première partie, en haut des falaises de craie, en vaut la peine.

 

Au sommet du Cap Blanc Nez se trouve un obélisque qui commémore'la patrouille de Douvres'. La Dover Patrol devrait défendre le trafic dans le Canal contre les raids de la flotte allema 

Au nord du Cap Blanc Nez (à mi-chemin de Sangatte, se situe la statue d'Hubert Latham, un pionnier de l'aviation française qui en 1909 a tenté de survoler la Manche. Le 19 Juillet, il a décollé au Cap Blanc-Nez dans son avion Antoinette IV. Après 13 km, il avait des ennuis de moteur. Il a réussi à poser son avion sur l'eau, après quoi il attendit tranquillement une frégate de la marine française.

Quelques jours plus tard, le 25 Juillet 1909, Charles Blériot réussirait avec son monoplan, le Blériot XI.